Méditation

On retrouve la pratique de la méditation dans beaucoup de cultures. Il existe plusieurs approches de méditation : méditations couchées ou assises – méditations guidées ou méditations en silence. Beaucoup de ces techniques viennent du Yoga et du Bouddhisme.

Pourquoi la Méditation ? A qui s’adresse-t-elle ?

La méditation s’adresse à tout pratiquant qui souhaite en faire l’expérience. Sa pratique régulière va apporter stabilité intérieure et entraîner le méditant à prendre du recul par rapport aux situations de la vie. Aujourd’hui la méditation suscite l’intérêt de nombreuses personnes. Elle a une action profonde au niveau cérébral.

“Matthieu RICARD” proche du DALAÏ LAMA s’est livré à des expériences avec des scientifiques pour étudier l’action de la méditation sur le cerveau. Voir son ouvrage écrit en collaboration avec “Wolf SINGER” “CERVEAU & MÉDITATION” “DIALOGUE ENTRE LE BOUDDHISME ET LES NEUROSCIENCES”.
Dans certains cas, la méditation peut être une approche dite thérapeutique. Pour référence, Jon KABAT-ZINN depuis plus de 20 ans aux Etats Unis a créé des groupes de méditation à des fins thérapeutiques – voir son livre : “AU COEUR DE LA TOURMENTE, LA PLEINE CONSCIENCE”.
Christophe ANDRÉ, psychiatre à l’hôpital Ste Anne à Paris a mis en place des séances de méditation pour venir en aide aux personnes malades de dépression ou en rémission du cancer. Il a écrit de nombreux ouvrages – le plus célèbre : “MÉDITER JOUR APRÈS JOUR”.

La pleine conscience

Quand on parle de la méditation, on parle souvent de “Pleine Conscience”. Lors d’une séance, le corps et le mental s’apaisent et le pratiquant peut entrer en contact avec une partie de lui-même souvent méconnue : sa Pure Conscience, son Etre profond, son Moi Profond, son Soi.

Méditation Zen

Dans notre Ecole, nous pratiquons la Méditation Zen. Cette pratique vient du BOUDDHISME ZEN SOTO. Initialement né en Chine, le ZEN est à la source de toute la culture japonaise. La pratique de la méditation Zen a été introduite en France en 1967 par le Maître Japonais Taisen DESHIMARU.

Gilberte FAURY, responsable de l’Ecole a suivi plusieurs initiations à la méditation ZEN depuis 2004, au Japon, en Suisse et en France. Par l’ordination de “BODHISATTVA” qu’elle a reçue en 2011, elle dispense un enseignement de la méditation assise en silence appelée “ZAZEN”, selon cette tradition.

Comment se passe une séance ?

Chaque pratique est comme un voyage au Japon, dans l’esprit de la tradition « ZEN SOTO ».
Nous pratiquons dans un lieu calme, uniquement reservé aux techniques méditatives. C’est un “Dojo” dans lequel nous entrons avec respect et allons nous asseoir sur un “Zafu” et un « Zabuton ». Ce sont des coussins d’origine japonaise qui permettent de rester assis en tailleur ou dans la position du « lotus » ou du « demi-lotus ». Les personnes qui ne peuvent rester longtemps en position assise ainsi prennent un tabouret.

Assise en silence, face au mur lors de la meditation Zen, Zazen à l'Ecole de Yoga Annecy Bonlieu

Assise en silence, face au mur lors de la méditation Zen, « Zazen » à l’Ecole de Yoga Annecy Bonlieu

Pratique de la Méditation assise Zazen dans le silence interieur de la respiration, le dos droit à l'ecole de yoga annecy bonlieu.

Pratique de la Méditation assise « Zazen » dans le silence intérieur de la respiration, le dos droit, à l’Ecole de Yoga Annecy Bonlieu.

La méditation commence au son du « gong » ou d’une cloche – nous faisons alors “Gassho”, un geste symbolique pratiqué au Japon qui indique le respect et ici le début de la pratique. Nous sommes assis face au mur, les yeux mi-clos, dans le silence intérieur. Pendant 20 minutes, nous restons parfaitement immobiles, conscients de notre posture et de notre respiration. Nous laissons passer les pensées.

Geste Gassho en seance de meditation Zen

Geste « Gassho » en séance de méditation Zen

Au son du « gong » nous faisons “Gassho” et nous nous levons pour la marche consciente appelée « Kin Hin ». Nous marchons lentement en silence et en pleine conscience au rythme de notre respiration. C’est une méditation dans l’action.
Au bout d’une dizaine de minutes, nous nous asseyons de nouveau pour un « Zazen » de 20 minutes. A la fin de la séance, nous nous quittons en silence par “Gassho” avec respect.

Le rythme et les rituels de cette pratique respectent l’enseignement reçu de la transmission « ZEN ». Ils permettent de favoriser la concentration et la méditation. L’entraînement régulier amène beaucoup de bienfaits. Chaque personne peut elle-même en faire l’expérience.

Kin Hin, la marche consciente est pratiquée au rythme de la respiration, lentement et en silence lors de séance de méditation Zen

Chaque pratiquant est concentre sur la marche lente et silencieuse. Chaque pas est fait en pleine conscience dans l'instant present. C'est Kin-Hin

Chaque pratiquant est concentré sur la marche lente et silencieuse. Chaque pas est fait en pleine conscience dans l’instant présent. C’est Kin-Hin

Lors de la seance de meditation Zen, la marche lente et silencieuse Kin Hin. C'est une meditation dans l'action.

Lors de la séance de méditation Zen, la marche lente et silencieuse Kin Hin. C’est une méditation dans l’action.